PLUS DE CONSEILS EN VIDEOS!

Mentorat dans les toilettes d'un pub!

Dans un pub un mercredi soir, Michel, réalisateur en herbe fit part à ses amis de son projet de film. 

-J’ai envie de faire un documentaire sur les plus grosses fortunes du net. Et il me faut interviewer le patron de Facebook, celui de Twitter, celui d’Instagram, celui de Snapchat et les patrons de Google. Le Pdg d’Apple aussi il me le faut. Mais le truc c’est que je sais pas comment faire. 

Ses amis se regardèrent et pouffèrent de rire. 

-Héhoo, fît Jérôme, un de ses amis. Tu as bu combien de verres? 

-Tu es à Paris là, pas en Californie, ironisa Bob, son plus vieil ami. Tu as à peine
de quoi t’offrir un camescope et tu veux voyager en Californie pour des personnes que tu n’arriveras même pas à voir? 

-Mais non, répliqua Michel, si je parviens à trouver un financement, le voyage et le matos, ce sera pas un soucis. 

-Gâche pas l’ambiance mec, lui lança Nathan, le quatrième de la bande. On est là pour relaxer pas pour rêver! Pose un peu tes pieds sur le sol ça fait du bien je t’assure.  

-En tout cas moi, je te supporte à 100% si tu parviens à trouver un financement, repris Jérôme. Je demande juste à être ton assistant histoire de découvrir les « Staytes » comme le dit Gad! 

Il rit tout seul de sa blague et prit une gorgée de bière.

-Moi je veux être acteur dedans, je vais créer une application qui va cartonner et tu vas m’interviewer. Moi au moins je suis accessible fit Bob en levant son verre. Santé! A ton projet qui verra peut être le jour en 2075! 

Michel, même s’il ne le laissait pas paraître, était décontenancé par les propos décourageants de ses amis. Il préféra changer de sujet. 

Alors qu’ils s’apprêtaient à rentrer, Michel se rendit aux toilettes et se débarbouilla le visage. Il en ressorti et tomba nez à nez avec une jeune femme qui était plutôt bien habillée. Elle semblait l’attendre. 

-ça va le moral? lui demanda-t-elle en lui tendant un mouchoir pour s’essuyer le visage. 

-Pour les amis? Oh laissez tomber ils sont comme ça. Au fond ils sont bien, répondit Michel. 

-S’ils étaient bien, ils ne t’auraient pas découragé pour ton projet qui est fort intéressant. 

-Vous trouvez? 

-On peut se tutoyer? 

-Oui bien sûr! s’empressa de répondre Michel qui se grattait la tête, ne sachant pas à quoi s’attendre. 

-Je veux bien t’aider dans ton projet mais il va falloir que tu fasses trois choses. Pour ce projet et pour tous les autres projets que tu auras dans l’avenir. 

-Ah ouais? 

-Oui! Premièrement, ne plus jamais parler de tes projets à n’importe qui et n’importe où. Il y a des personnes et des endroits pour parler de tes projets. Sinon ce ne seront que des rêves qui naîtront jamais. 

Michel s’était de toute façon juré de ne plus parler de ses projets à ses amis mais avec le conseil de son interlocutrice, c’est sur qu’il ne parlerait plus de ses projets à n’importe qui n’importe où. 

-Et deuxièmement? 

-Il y a du blanc dans les étoiles et du blanc dans l’oeil des pessimistes. Quel blanc mérite d’être considéré? 

-Celui des étoiles, répondit Michel en souriant. 

-Alors vise la lune et les étoiles et laisse les pessimistes végéter. 

-D’accord.

-Troisièmement, entoure toi des meilleurs, entoure toi de fous, mais surtout pas de boulets qui coulent tous tes projets. Voici ma carte. Nous n’avons pas besoin de personnes réalistes dans notre équipe. Si tu penses être assez fou pour nous rejoindre, appelle moi demain matin. 

-Et c’est une équipe de quoi?  Tu es qui?

-Ashley. Je donne à l’hôtel d’à côté une courte formation en community management mais je dirige également une chaine youtube dédiée aux success stories du net et nous avons en moyenne 30 000 abonnés chaque mois. 

Elle sorti en lui faisant clin d’oeil pendant qu’il retournait la carte dans les deux sens. 

Ayez des buts, ayez des rêves, mais surtout, protégez les précieusement. Contre les pessimistes, contre ignorants, contre tout ce qui pourrait leur nuire. Votre rêve, c’est votre bébé. Faites le grandir dans le bon environnement. Aimez le, respectez le, soyez en jaloux, que personne ne vous l'arrache.  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire