PLUS DE CONSEILS EN VIDEOS!

Le clochard et les racistes

Lors d'une manifestation antiraciste aux Etats Unis, un journaliste qui couvrait l'évènement tendit le micro à plusieurs manifestants. 

-Quel message avez-vous envers les racistes? demanda t-il à un premier.
 
-Je trouve que les racistes sont
horribles! Ils ne sont pas dignes de vivre dans les Etats Unis d’Amérique, dit-il 
 
Le journaliste avança vers une dame et lui demanda ce que, d’après elle, le gouvernement américain pouvait faire pour combattre le racisme.
 
-Le gouvernement doit tout simplement punir très sévèrement les auteurs de ces actes racistes. Le racisme est tout simplement inacceptable à notre époque. 

-Quelque soit l’époque, quelque soit le pays, le racisme est tout simplement inacceptable, lança un manifestant qui arracha presque le micro au journaliste. 

Le journaliste repris le micro et continua son reportage. Il vit un clochard qui était assis sur le trottoir et observait la manifestation avec une bouteille cachée dans un sac en papier. Il se dirigea vers lui et lui demanda. 

-Pensez-vous qu’il y ait une solution au racisme? 

Le clochard se racla la gorge et répondit: 

-Il n’y aura jamais de solution au racisme tant qu’on ne saura pas quel est le véritable problème du racisme. Le racisme n’est pas un problème de peau mais un problème de coeur. La haine ne vient pas de la couleur de la peau mais du coeur. Tant que les gens n’en n’auront pas conscience, ils s’attaqueront au mauvais problème et le véritable problème restera irrésolu.

Découvrez notre galerie Instagram en cliquant sur la photo
Contrairement à l’opinion populaire, le raciste n’est pas toujours un blanc. Il y a des racistes noirs, qui n’aiment pas les blancs, les jaunes. Et des blancs qui n’aiment pas les noirs etc… La solution est d’avoir le courage d’aimer et d'accepter l’autre dans sa différence. C'est très simple d'aimer celui qui nous est semblable. Il y a cependant un mérite à aimer celui qui n’est pas comme nous. C’est un travail de tous les jours pour nous et les générations futures.  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire