PLUS DE CONSEILS EN VIDEOS!

5 étapes pour faire face à une humiliation

Une humiliation est très pénible à vivre. Qu’elle soit publique ou privée. Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances que vous en ayez connu. Ou que vous vous apprétiez à en connaitre. Cet article est destiné à vous aider à les surmonter. De façon très pragmatique.

La première chose que vous devez comprendre est qu'une humiliation ne fait pas de vous une

personne mauvaise. Une humiliation suppose le regard accusateur de l’autre: vous êtes mauvais, vous êtes bas, vous êtes faible, vous n'êtes pas digne d'être avec "nous". C'est ça en réalité une humiliation. Il y a une personne ou un groupe qui vous rabaisse ou vous exclu parce que vous n'êtes pas à sa hauteur. Mais ce n'est que le regard de l'autre. Et vous devez savoir que le regard de l'autre est souvent faux. Un exemple. A supposer que vous sortiez d'un supermarché, mal habillé, et qu'une personne crie au voleur. Avant de trouver le voleur, on va d'abord trouver un suspect. C'est le cerveau qui procède par rapprochements. Donc on va automatiquement vous interpeler. Même si vous savez que vous n'êtes pas un voleur, ni un kleptomane, que vous pouvez payer tous ceux qui sont présents dans le supermaché pendant un an sans que ça n'écorche vos finances, eux voient une personne qui est susceptible d'être le voleur. Ils ne vous connaissent pas, ils ne connaissent que les clichés du voleur type.
Donc en cas d'humiliation commencez par ne pas prendre les choses personnellement en vous séparant de ce dont on vous reproche. Apprenez à avoir du détachement face aux accusations des gens. Cela vous désarmera moins de savoir que les gens ne vous connaissent pas personnellement. Le nombre ne fait pas la vérité. Les cris ne font pas la vérité. Les chahuts ne vont pas la vérité. C'est vous qui connaissez votre propre vérité. Donc en cas d’humiliation:

1-Détachez vous de ce dont on vous reproche. 




2-N'intervenez surtout pas sur le champ. Il y a un dicton de chez moi qui dit que lorsqu'il pleut, il ne sert à rien de passer la serpillière. Laissez couler les choses. Ne vous opposez pas. C'est une peine perdue et une perte d’énergie que de tenter d’arrêter les choses. Lorsque vous réagissez sous le coup de la colère, sous le coup de la provocation, vous alimentez le conflit qui durera encore plus. Vous risquez de poser des actes que vous regretterez  Et l'ennemi, l'adversaire vous mènera plus facilement en bateau. Rien de plus déconcertant pour l'ennemi que la personne qui garde son calme et son sang froid devant ses attaques. Perdre son sang froid est signe de faiblesse. L'autre vous entraine dans son jeu et vous le suivez. C'est lui qui mène le jeu.

3-Associez vous à des personnes ou à des actions clé. J'explique. Lorsque vous vous faites humilier, vous pouvez toujours, (après vous être fait oublier), rebondir en vous associant à des personnes qui sont respectées. Associez votre image à ces personnes, en les fréquentant, en sympathisant avec elles. Passez à un autre niveau. Si vous ne pouvez pas avoir accès à ce genres de personnes, posez des actes clés. Des actes qui attirent la sympathie, le respect. Faites une liste de personnes qui sont hors de cette situation d'humiliation que vous subissez, faites une liste d'actions que vous pouvez poser et qui pousseront le maximum de personnes à vous respecter. En faisant cela, vous faites passer ceux qui vous humilient pour des "méchants".

4- Pour clouer le tout, pardonnez publiquement. Lorsque le troisième point sera vérouillé et que l'humiliation sera passée, il arrivera qu'on vous interpelle sur cette épreuve, pour vous rabaisser ou pour quelqu'autre raison. Faites dans la hauteur. Répondez que vous pardonnez. Dites le avec beaucoup de sincérité. Et sans vous étendre sur les détails. Faites comprendre que vous avez oublié et que ce n'était rien. Vous donnerez ainsi une image noble de vous et rabaisserez ceux qui auront essayé de vous nuire.

5-Profitez en pour changer positivement. Après une humiliation, vous êtes disposés à devenir une nouvelle personne. Profitez en pour mobiliser assez de volonté, opérer des changements positifs dans votre vie et devenir une nouvelle personne. Adoptez de nouvelles habitudes, fréquentez de nouvelles personnes, de nouveau endroits. Devenez une meilleure personne. Oubliez votre "ancien vous" qui s'était laissé humilié. Devenez fort.

Et si vous êtes parvenu à surmonter une humiliation avant ce post, n'hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires. 

12 commentaires:

  1. Merci pour ce processus de réhabilitation de soi suite à une humiliation. Recommandez-vous de parler de l'humiliation à la liste de gens dont vous décidez de vous rapprocher ? Ou plutôt de garder cela pour soi ? En effet, cette liste de personnes est peut-être proche de vos bourreaux... Pas toujours évident de savoir..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour!
      Vous pouvez leur en parler si elles vous le demandent ou si vous devenez familiers. Parlez en avec humour, sans faire dans l'autodérision. Il ne sert à rien de vous cacher. La transparence vous rend crédible.
      Mais si on ne vous interpelle pas sur le sujet, nul besoin d'en parler. Passez au niveau supérieur.
      Et si ces personnes sont proches de vos bourreaux, ne les côtoyez tout simplement pas 😉
      Amicalement

      Supprimer
  2. Merci pour cet article très intéressant. Pardonner ce n'est pas facile. Pour ma part j'ai été humiliée parce que mon homosexualité s'est sue dans mon travail et une collègue a commencé à me salir la réputation et à diviser. Des collègues qui jadis j'appréciais ont commencé à me fuir du regard après les avoir rencontrés quelques mois et années plus tard. L'homophobie est un fléau et une discrimination horrible de nos jours. Honnêtement cette femme m'a fait du mal en 2009 et je ne peux pas oublier ni lui pardonner. Il m'arrive encore d'éprouver de la haine envers elle.Même si habituellement je suis une personne qui pardonne, conciliante mais elle m'a tellement salie que je n'arrive pas. Sans oublier une autre collègue plus récemment qui m'a fait croire qu'elle s'intéressait à moi et qui m'a menée en bateau.
    C'est très difficile pour moi....il y a des blessures infligées qui ne guérissent pas ou très difficilement. Je ne peux pas pardonner la méchanceté car les gens savent ce qu'ils font. Cela n'a rien à voir avec le fait de blesser quelqu'un inintentionnellement....Que faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! Envoyez moi un message privé sur le formulaire à droite.

      Supprimer
    2. J'entends souvent dire qu'il faut pardonner pour pouvoir se libérer. Je ne sais comment oublier ni comment ne plus en souffrir mais je me rends bien compte que ceux qui blessent vivent sans conscience et savourent la vie pendant que je me sens dévalorisée et en danger à chaque fois que je sors de chez moi. J'ai décidé de pardonner car cette amertume me dévore de l'intérieur, elle me ruine et me nargue en me montrant comment mes bourreaux s'en sortent impunément. Je ne crois pas en la justice ni au Karma car il nous maintient dans un désir de vengeance qui nous consume sans jamais nous satisfaire, ni même nous guérir. Pourquoi devrais-je souffrir d'avoir été humiliée, trahie et déçue? Je ne veux plus être cet être aigri et rendu malade par la haine et le ressentiment. Non seulement qu'ils n'en valent pas la peine mais en plus en acceptant d'être la victime de ces personnes aux cœurs tortueux, vous acceptez d'être ce qu'ils ont décidé que de faire de vous c'est à dire : Une représentation du néant et du chaos soit un être misérable et sans valeur.
      A vous de choisir si c'est réellement ce à quoi vous aspirez. Pour ma part, Je ne le supporterai plus, je ne l'accepterai plus. Humilié quelqu'un de manière intentionnelle témoigne de la faiblesse de caractère de celui qui pose l'acte et non de celui qui le subit. C'est à nous de le réaliser, de l'accepter et de faire preuve de résilience.

      Supprimer
    3. Vous pouvez m'écrire sur le formulaire "On discute?" à droite pour quelques conseils.
      Bien à vous!

      Supprimer
  3. Je suis une jeune fille de 19 ans, je suis souvent humiliée par ma mère par des coups au visage des insultes des humiliations en tout genre devant d'autre personne c'est très mesquin et j'ai de moins en moins de facilité a passer outre. Humiliation verbale, physique psychique la totale .. Toujours en train de me dire QUE je suis une cause perdue j'aurai une vie de merde un enfer que je trouverai jamais le bonheur parce que j'ai fais des erreurs dans ma vie fréquenté les mauvaises personnes ect ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour jeune fille de 19 ans :)
      Je suis vraiment désolé pour ce qui vous arrive. Quelle est, selon vous, la raison pour laquelle elle vous traite ainsi. Y a t'il eu un élément déclencheur?
      J'aimerais bien vous aider mais il me faut plus de détails. N'hésitez pas à m'écrire sur le formulaire "on discute?"
      En attendant, le conseil que je vous donne est d'engager une discussion avec elle pour lui faire part de votre mal être, de ce que vous ressentez et de ce que vous attendez d'elle. Faites lui comprendre que c'est à elle de vous aider à ne pas être une cause perdue et à ne pas avoir une vie de merde. C'est votre mère après tout ;-) 😉

      Supprimer
  4. Je m'appelle Aline j'ai lu votre blog et je me suis dit que vous pourriez m'aider. J'ai fait un choix de vie, celui de rester vierge jusqu'à mon mariage. Je suis catholique croyante pratiquante et ce choix de rester vierge compte énormément pour moi. Mais mes copines se moquent de moi, elles me traitent de mémé, de mami dépassée... Je ne parle pas des hommes qui me fuient dès qu'ils découvrent que je suis vierge et que je compte le rester. Je me sens seule et je me demande si j'ai fait le bon choix. J'ai besoin de vos conseils. Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aline, avant de te dire bonjour, je te conseille de te débarrasser de tes "amies", coupe les ponts avec elles avant de continuer à lire ce commentaire ;)
      Bonjour Aline!
      Ton choix de rester vierge, les autres doivent le respecter. Mais ne t'attend pas à ce qu'on t'applaudisse. Donc c'est à toi de le respecter en premier et de TE respecter. Ne te regarde pas à partir des yeux des autres, mais à partir de tes propres yeux et même à partir des yeux de ton coeur. Le danger, c'est de culpabiliser parce que tout le monde te considère comme une paria. Ne culpabilise aucunement. Que tes amies qui se moquent, que les hommes qui te quittent à cause de (grâce à) ta décision ne fassent plus partie de ta vie. Elle n'en sera que plus légère et meilleure. Ces personnes ne te méritent tout simplement pas. Il y a des milliers de personnes qui sont prêtes à t'accepter dans leur vie, en tant qu'amie, soeur, épouse, sans pour autant te regarder comme une extraterrestre. N'hésite pas à m'écrire si tu veux en discuter plus amplement. En attendant, aime toi, ENORMEMENT et sans réserve. Je te souhaite beaucoup de courage et tout le bonheur du monde.

      Supprimer
  5. Bonjour, Merci pour cet article.
    Pour ma part , je pense que c'est de la mechancete gratuite. Les gens sont tres mechants. Et en plus c'est encore a l'humilie de faire des efforts de pardonner. Je ne suis le soufre douleur de personne. Et meme si ma colere se dissipe ,je ne peux pardonner qu'une fois avoir ressenti la meme peine chez cette personne meme si je n'en suis pas a l'origine.
    Flore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Flore!
      "Les gens sont tres mechants. Et en plus c'est encore a l'humilie de faire des efforts de pardonner" Eh oui c'est comme ça que les gens voient les choses. Mais ce n'est pas mon propos. Ce que je dis est qu'il faut apprendre à passer à quelque chose de supérieur. En gros, profitez des pierres qu'on vous jette pour construire les marches pieds vers le sommet. Et si on vous demande comment vous avez vécue votre épreuve, dites que vous avez pardonné, pour montrer que vous n'êtes plus au même niveau que votre bourreau.
      Merci pour votre contribution

      Supprimer