PLUS DE CONSEILS EN VIDEOS!

Pourquoi vous devez avoir de grands adversaires

Un ami me parlait un jour des misères qu'on lui faisait subir au bureau. Ses collègues lui mettaient toujours des bâtons dans les roues. Pour avoir une promotion sur lui. Evidemment cela le mettais dans tous ses états. Et moi de lui dire que dans tous les lieux de travail du monde, ça se passait comme ça (enfin je crois). Il y aura toujours une pourriture pour casser du sucre sur votre dos ou vous poignarder devant le patron tout en vous souriant et faire passer son acte comme légitime, voire utile à l'entreprise.

Vous avez deux choix dans ce genre de situations:
soit vous vous positionnez en adversaire et lui faites la guerre, soit vous l'ignorez et visez mieux. S'il veut avoir une promotion dans la boîte et avoir un meilleur poste, un meilleur salaire, visez tout simplement le poste de directeur général. Au lieu de viser le chemin comme lui, visez la destination. Mieux, si le poste de patron semble inaccessible, visez une meilleure entreprise. Dites comme ça les choses peuvent sembler simplistes mais pensez y. C'est parce que vous vous focalisez sur votre travail et sur vos collègues que vous ne voyez pas mieux. Mais il y aura toujours une entreprise plus prestigieuse que celle dans laquelle vous travaillez. Si elle n'est pas dans votre pays, elle peut être à l'étranger. Et si elle n'existe pas, vous pouvez la créer. D'abord en parallèle, ensuite à plein temps, quand elle sera sur les rails.


                                                               

"Disputez vous" plutôt avec les chefs d'entreprise. Avec les supérieurs. C'est avec eux que ça se passe si vous visez haut. 

Un autre cas de figure. Vous avez tout pour plaire à une fille pour laquelle vous en pincez, mais elle préfère trainer avec de petits morveux? Oubliez la pour une fille plus mature et raffinée. Vous me direz qu'il s'agit d'amour. Oui. Vous avez raison. Mais elle ne le verra probablement pas ainsi. A la limite vous serez un objet pour elle: un porte monnaie quand elle voudra sortir ou s'acheter des choses, un trophée qu'elle exhibera aux siens. Et vous serez aussi l'égal de ses petits morveux :) Visez toujours plus haut. 

Une conversation s'envenime dans un bus? N'y prenez pas part. Trouvez vous un lecteur mp3 en attendant de vous trouver une voiture. 

Je ne dis pas de ne pas se faire des amis, de ne plus converser, de ne plus approcher les personnes qui vous attirent ou de ne plus tisser de bonnes relations avec vos collègues. Je dis que ceux qui ne sont pas à la hauteur de vos objectifs ne doivent pas être vos concurrents. Ceux qui visent la lune ne se chamaillent pas avec ceux qui veulent la pomme de la branche du dessus. Vous ne méprisez personne, vous vous élevez au dessus de ceux qui ne veulent pas voir plus loin que leur nez. 

Alors, qui sont vos adversaires? 

2 commentaires:

  1. Bertrand Savache23 octobre 2013 à 01:38

    Bonjour.
    Votre article m'a interpellé. J'avais des collègues qui me piquaient mes opportunités à mes débuts. Ils en sont toujours à se chamailler pour plaire au dg 10ans après. Moi je dirige une boite de 52 personnes. La mienne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous félicite Bertrand! Ceci est une parfaite illustration de ce que je viens de dire. Merci et beaucoup de succès à vous!

      Supprimer